Nouvelles recettes

Du nouveau chez Alton Brown : une façon audacieuse d'ouvrir le champagne

Du nouveau chez Alton Brown : une façon audacieuse d'ouvrir le champagne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

« Tu n'es probablement pas assez cool de toute façon.

Bien qu'il préface le tutoriel avec un long avertissement de ne pas essayer cela à la maison ("puisque nous vivons à l'ère du plaideur"), l'épisode de cette semaine de Cook Smart est consacré à l'art d'ouvrir une bouteille de champagne avec un sabre.

Pour commencer, vous avez besoin d'une bouteille de champagne français (« car ils utilisent généralement un verre plus épais »), retournez-la dans un seau de glace pendant au moins 10 minutes pour que la bouteille soit la plus froide possible.

Ensuite, Alton passe en revue la physique de l'exploit qu'il est sur le point de tenter (« c'est une affaire sérieuse »).

En supposant que vous ayez effectivement un sabre (ou une épée similaire) en votre possession, vous pouvez suivre Alton alors qu'il détaille l'approche parfaite pour ouvrir votre champagne avec une arme de combat.

Encore une fois, Alton a judicieusement fourni des instructions écrites pour une étude plus approfondie avant de tenter la tâche.

Au cas où vous l'auriez manqué, voici l'épisode de la semaine dernière de Cook Smart.

Karen Lo est rédactrice adjointe au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @appleplexy.


Alton Brown arrive à Huntsville le 11 avril 2016

Personnalité de la télévision, auteur et star de Food Network, Alton Brown, qui a créé une nouvelle forme de divertissement en direct avec sa première émission de variétés culinaires en direct - a annoncé aujourd'hui les détails du tout nouveau "Alton Brown Live : Mangez votre science” (www.altonbrownlive.com) visite. À partir d'avril 2016, le nouveau spectacle en direct visitera 40 villes américaines, dont la salle de concert Mark C. Smith du centre Von Braun de Huntsville, le lundi 11 avril 2016. La première tournée nord-américaine de Brown, « Edible Inevitable » a été un énorme succès pendant deux ans. et 100 villes avec plus de 150 000 fans présents. Avec "Eat Your Science", les fans peuvent s'attendre à plus de comédies, de talk-shows, de présentations multimédias et de musique (oui, il chante), mais Brown ajoute une multitude d'ingrédients frais, notamment de nouvelles marionnettes, des chansons, des expériences plus grandes et potentiellement plus dangereuses et quoi chaque cuisinier a besoin dans sa cuisine : FEU.

Les billets seront mis en vente le vendredi 9 octobre à 10 h et disponibles à la billetterie VBC, www.ticketmaster.com ou par téléphone au 800-745-3000.

Les critiques et les fans se sont extasiés sur la composante interactive où Brown invite les membres du public sur scène à lui servir d'assistant. « Il y aura beaucoup de nouvelles opportunités induisant une thérapie pendant nos segments de participation du public. Je ne veux pas trop en dévoiler, mais nous allons aussi jouer un petit jeu avec le public », déclare Brown.

Brown a le don de mélanger une base parfaite de science, de musique et de nourriture en deux heures de pur divertissement. "De plus, vous verrez des choses que je n'ai jamais été autorisé à faire à la télévision." Il dit également que des ponchos plus grands et plus protecteurs seront fournis aux premières rangées, car ses expériences peuvent potentiellement devenir désordonnées.

Brown, auteur du prix James Beard "Je suis juste ici pour la nourriture" et de la séquence à succès du New York Times "Good Eats", publie le premier de deux nouveaux livres de cuisine via Ballantine Books (une empreinte de Random House) dans le Automne 2016. ALTON BROWN: EVERY DAY COOK, ou EDC comme l'appelle Brown, est une collection de plus de 100 recettes personnelles ainsi qu'une pincée de science et d'histoire. Il a animé de nombreuses séries dont "Cutthroat Kitchen", "Camp Cutthroat" et "Iron Chef America" ​​et a créé, produit et animé la série primée Peabody "Good Eats" pendant 13 ans sur Food Network. Chaîne de cuisine et Netflix.

Des informations sur Alton Brown ou la tournée Eat Your Science sont disponibles sur Facebook : /altonbrown Twitter : @altonbrown Instagram : @altonbrown ou utilisez le hashtag de la tournée #AltonBrownLive.

Ceux qui ont un appétit pour plus d'Alton Brown peuvent trouver des informations supplémentaires sur le spectacle et la billetterie sur www.altonbrownlive.com.

À propos d'Alton Brown

Bien qu'Alton Brown ait passé beaucoup de temps dans la cuisine de sa mère en grandissant, son véritable intérêt pour la nourriture s'est manifesté à l'université lorsqu'il a découvert que les filles qui disaient « non » aux rendez-vous disaient parfois « oui » s'il leur proposait de cuisiner pour elles. Sa vie sociale ne s'est peut-être pas enflammée, mais l'étincelle alimentaire l'a fait, et après avoir passé une décennie derrière la caméra dans l'industrie commerciale, il s'est dirigé vers une école de cuisine dans l'espoir de créer un jour un nouveau type d'émission de cuisine. Good Eats, l'émission que Brown allait écrire, produire et animer a été diffusée pendant 13 années consécutives sur Food Network avant de passer à Cooking Channel où elle est diffusée aujourd'hui. Combinant science alimentaire, culture pop, sketch humoristique, cuisine innovante et marionnettes éructantes occasionnelles, Good Eats compte des millions de fans et a remporté un prix Peabody convoité pour l'excellence de la diffusion.


Chris Youngs a été administrateur de Cardiac Rehab de 2008 jusqu'à sa retraite en décembre 2020. Chris est devenu président des administrateurs en 2012 et a guidé l'organisation à travers une période de nombreux changements jusqu'en 2018.

Chris venait du milieu du sport et des loisirs et était le directeur du centre sportif Alton à l'époque où Cardiac Rehab y était basé. Chris a été promu responsable des loisirs et de la culture, puis responsable des contrats chez East Hants. Dans ce dernier rôle, c'est Chris, au nom d'East Hants, qui a négocié avec Hugh Bethell le bail du nouveau Centre de réadaptation cardiaque spécialement conçu.

Chris a continué à travailler dans un certain nombre d'autres postes gouvernementaux locaux. Cela lui a donné une grande compréhension du fonctionnement de ces organisations et de nombreux contacts utiles par lesquels il était très apprécié et respecté. Cela a été particulièrement important pour nous pendant les discussions prolongées concernant la construction du nouveau centre sportif d'Alton.

Sous sa direction en tant que président, notre organisation a développé un système de gouvernance et un travail de sous-comité grandement améliorés qui ont assuré la santé continue de Cardiac Rehab à Alton.

Chris a été un leader sage et calme tout au long de son mandat avec CR et nous lui sommes redevables pour tout son travail acharné au fil des ans. Nous lui souhaitons, ainsi qu'à sa famille, une excellente retraite.

Dr Mike Hayward, président des administrateurs


Le géant pétrolier et gazier Shell devrait commencer à forer du pétrole dans l'Arctique dans les deux prochaines semaines. Massimo Bossetti est accusé du meurtre de Yara Gambirasio à Bergame en novembre 2010 et a été arrêté en juin dernier après qu'une enquête ADN s'est ouverte à la suite du procès pour meurtre d'enfant le plus médiatisé d'Italie. une enquête ADN sans précédent qui a vu le tueur présumé arrêté après l'exhumation du corps de son père. Des foules se sont rassemblées devant la salle d'audience vendredi à Bergame, dans le nord de l'Italie, tandis que Massimo Bossetti a été introduit par une porte dérobée. Bossetti, qui est accusé d'avoir tué Yara Gambirasio, 13 ans, en novembre 2010, a été arrêté en juin dernier après que les enquêteurs ont affirmé qu'il correspondait à l'ADN trouvé sur les lieux du crime.

Recettes stellaires

De toutes les recettes que j'ai faites pour le cadeau de Noël 2008 du Gastronome, ces poivrons ont peut-être été sa préférée. Elle me demande fréquemment de les refaire, et une fois, alors que j'étais hors de la ville, elle les a mangés pendant quatre repas d'affilée. L'attrait initial pour moi était l'apparente complexité de la farce de viande dans un légume, mais en fait, il s'agit d'un plat américain classique assez facile à exécuter. Le succès de la recette peut être largement attribué au théorème suivant :

boeuf haché + fromage + ketchup = délicieux

ce qui a été confirmé expérimentalement plus de 10^9 fois. Cependant, il y a une complexité supplémentaire ici qui est bien au-dessus du niveau intellectuel d'un hamburger de restauration rapide.

  • Le sel
  • 4 poivrons rouges, jaunes ou orange (6 oz chacun)
  • 1/2 tasse de riz blanc à grains longs
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 oignon, haché fin
  • 3/4 livre de boeuf haché
  • 3 gousses d'ail, hachées
  • 1 boîte (14,5 oz) de tomates en dés, égouttées avec 1/4 tasse de jus réservé
  • 5 oz de fromage Monterey Jack, râpé (1 1/4 tasse)
  • 2 cuillères à soupe de persil frais haché
  • Poivre
  • 1/4 tasse de ketchup

Chauffer l'huile d'olive dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajouter l'oignon et cuire jusqu'à ce qu'il ramollisse, environ 5 minutes. Incorporer le bœuf et cuire jusqu'à ce qu'il soit légèrement doré, environ 5 minutes. Incorporer l'ail et cuire environ 30 secondes. Transférer le mélange dans un grand bol avec le riz et ajouter les tomates, 1 tasse de fromage et le persil. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût.

Préchauffer le four à 350 degrés. Dans un petit bol, mélanger le ketchup et le 1/4 tasse de jus de tomate réservé. Placer les poivrons, côté coupé vers le haut, dans un plat allant au four 9x9. Répartir uniformément le mélange de garniture entre eux. Verser le mélange de ketchup sur le dessus et saupoudrer du reste de fromage râpé. Cuire au four environ 30 minutes, ou jusqu'à ce que le fromage soit doré.

Rendement : 4 portions
Temps estimé du début à la fin : 1 heure 20 minutes
Temps réel du début à la fin : 1 heure 40 minutes
Substitutions : Nous omettons souvent le persil lors de la fabrication de ceux-ci et avons également essayé d'utiliser du parmesan au lieu du fromage Monterey Jack avec de bons résultats. Ajouter un peu d'ail supplémentaire au mélange de viande ne fait jamais de mal.


/r/Atlanta Discussion quotidienne aléatoire - 07 décembre 2016

Ouais. Les voitures, les électroménagers et les problèmes de plomberie attendent toujours décembre pour exploser dans notre maison.

Quelqu'un de Tate, GA ici ? Est-ce que les gens appellent vos enfants "tater tots" ?? S'il vous plaît, j'ai besoin de savoir ça.

c'est la seule chose qui compte aujourd'hui.

J'ai mis à jour mon iPhone hier soir et j'ai vu la fonction Bedtime. J'aime l'alarme qui chante les oiseaux. Je me demande si cela m'aidera à dormir plus ?

Je suis toujours paranoïaque à l'idée que cela ne se déclenche pas et je finis toujours par régler une véritable alarme aussi.

J'aime l'alarme qui chante les oiseaux.

Cette alarme m'a fait peur.

Mon mari l'a réglé comme alarme pour aller à la pêche un samedi matin, puis s'est endormi et j'ai pensé qu'un animal était en liberté dans la maison (c'est déjà arrivé)

On aurait dit que quelque chose était blessé et j'ai couru partout pour essayer de le trouver. J'ai pensé que les chiens étaient peut-être sortis de leur cage et qu'ils tuaient quelque chose en bas.


Que vais-je faire avec les restes de cuisses de poulet ??

C'est ce que j'ai demandé à mon meilleur ami Google ce matin.

Saviez-vous qu'il existe des SITES WEB ENTIERS dédiés à ce sujet ?? Comme CELUI-CI, et CELUI-CI, et CECI – CELA – et – L'AUTRE…. pantalon fou.

J'ai été submergé par les options.

Ouais je sais. Que Dieu vous bénisse Pinterest. *soupir*

Après fermeture et réouverture des différents sites nombreuses fois pour essayer de comprendre le dîner de ce soir, j'ai éteint l'ordinateur et je me suis remis à écouter mon nouveau podcast Alton Brown. Je rattrapais quelques épisodes et j'ai pu entendre son interview avec Alex Guarnaschelli - elle parle de son travail de rêve, qui est LE MÊME qu'INA GARTEN - 8217S ! Saviez-vous qu'Ina Garten (The Barefoot Contessa) était chef pour le PRESIDENT ? En fait, selon Alex Guarnaschelli, Mme Garten a dû dire au POTUS qu'elle démissionnait pour aller ouvrir une épicerie.

Il s'avère que c'est aussi la version du paradis d'Alex Guarnaschelli.

En l'honneur d'Ina Garten, j'ai fait un tour sur sa Spanakopita pour le dîner ce soir, remplaçant les cuisses de poulet BBQ restantes pour le parmesan et la feta.

Parce que je suis fou comme ça.

OH OH OH. J'ai reçu il y a quelques semaines un EXCELLENT e-mail de cette très grande dame de DOROT. Ils font des assaisonnements surgelés qui ROCK. Mon amie Debra me les a présentés et je voulais en faire une partie de mon garde-manger depuis un certain temps maintenant. Ils m'ont envoyé une poignée de COUPONS GRATUITS (woohoo!!) ​​Et ce soir, j'ai utilisé leur cube d'ail congelé au lieu de traiter avec du frais.

Sérieusement, ce truc est génial. En fait, C était en train de préparer la poêle pour faire dorer des oignons pour la spanakopita et il a remarqué que l'ail était super facile à utiliser. *applaudir*

C'est drôle, j'ai gardé un pot d'ail frais haché dans le réfrigérateur et ça a l'air un peu sale. Je pense que les trucs congelés sont mon remplacement. J'ai été surpris que le cube d'ail se fonde si rapidement dans les oignons sautés.

Revenons à mon riff sur le dîner Spanakopita d'Ina Garten :

Éclairage d'ambiance. Fait toute la différence.
*clin d'œil*

RESTE DE POULET SPANAKOPITA adapté de La comtesse aux pieds nus

1/4 tasse d'huile d'olive ** J'ai utilisé environ 2T

1 tasse d'oignon jaune haché ** J'en ai utilisé un entier de taille moyenne. Trop paresseux pour mesurer.

3 oignons verts, parties blanches et vertes, hachées ** J'ai utilisé le cube d'ail congelé DOROT à la place.

2 paquets (10 onces) d'épinards hachés surgelés, décongelés ** J'en ai utilisé un. Je ne voulais pas accabler le poulet.

4 œufs extra-larges, légèrement battus ** J'ai du gros au réfrigérateur en ce moment. Ils ont travaillé.

3 cuillères à soupe de parmesan fraîchement râpé ** Depuis que je préparais un repas de viande, j'ai sauté tout les produits laitiers.

1 cuillère à café de muscade râpée ** La dernière fois que j'ai fait du spanakopita C ordinaire, j'ai mentionné que la muscade ajoutait un goût amusant. Je l'ai sauté cette fois.

2 cuillères à café de sel casher **Comme la viande casher est salée de toute façon, j'ai sauté cela aussi.

1 cuillère à café de poivre noir fraîchement moulu **CRAAAAP. J'ai raté ça.

2 tasses de fromage feta en petits dés (12 onces) ** Repas de viande ce soir. Aucun fromage utilisé.

RESTE DE POULET, râpé et haché. J'ai utilisé les 4 ou 5 restes de cuisses de poulet BBQ & 8217d du dîner de l'autre soir. C mangé toute la peau. *soupir*

3 cuillères à soupe de pignons de pin grillés

24 feuilles de pâte filo surgelée, décongelée ** J'ai utilisé 1 rouleau de pâte FILO décongelée.

1/4 livre (1 bâton) de beurre non salé, fondu ** J'ai utilisé la tartinade au beurre Earth Balance’s. Oh, et j'avais besoin de 2 T supplémentaires (c'est-à-dire 10T ou 1 bâton + 2T) afin de badigeonner les dessus de beurre fondu aussi.

Sel de mer en flocons, comme Maldon, pour saupoudrer ** totalement ignoré.

Un extérieur croustillant = un C joyeux

1- Préchauffer le four à 375 degrés F.

2- Faites chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse moyenne, ajoutez l'oignon et faites cuire 5 minutes à feu moyen-doux. Ajoutez les oignons verts et faites cuire encore 2 minutes jusqu'à ce que les oignons verts soient flétris mais encore verts (en supposant que vous les utilisiez, c'est-à-dire). Pendant ce temps, pressez doucement la majeure partie de l'eau des épinards et placez-la dans un grand bol.

3- Lorsque l'oignon et les oignons verts/l'ail sont cuits, ajoutez-les aux épinards, puis incorporez le poulet. Mélanger les œufs, (fromage parmesan), 3 cuillères à soupe de chapelure, la muscade, le sel et le poivre. Incorporer délicatement la (feta et) les pignons de pin.

4- Placer 1 feuille de pâte phyllo à plat sur un plan de travail avec le bout long devant vous. Badigeonner légèrement la pâte de beurre et la saupoudrer d'une cuillère à café de chapelure. En travaillant rapidement, glissez une autre feuille de pâte filo sur la première, badigeonnez-la de beurre et saupoudrez légèrement de chapelure. (Utilisez juste assez de chapelure pour que les couches de pâte filo ne collent pas ensemble.)

Empilez 4 couches au total les unes sur les autres de cette façon, en badigeonnant chacune de beurre et en saupoudrant de chapelure.

Couper les feuilles de filo en deux dans le sens de la longueur. ** J'ai utilisé un coupe-pizza. Woo Hoo.

Placez 1/3 tasse de garniture aux épinards sur l'extrémité la plus courte et roulez la pâte phyllo en diagonale comme si vous pliiez un drapeau. Pliez ensuite le triangle de pâte filo droit puis à nouveau en diagonale. Continuez à plier d'abord en diagonale puis en ligne droite jusqu'à ce que vous atteigniez la fin de la feuille. Le remplissage doit être totalement enfermé. Continuez à assembler les couches de pâte filo et à plier la garniture jusqu'à ce que toute la garniture soit utilisée.

5- Placer sur une plaque à pâtisserie, joint vers le bas. Badigeonner de beurre fondu/margarine (saupoudrer de sel émietté) et cuire au four pendant 30 à 35 minutes, jusqu'à ce que la pâte phyllo soit dorée et croustillante. Servir chaud.

J'ai mangé le mien avec un côté de légumes rôtis.
C'est comme ça que je roule.

RÉSULTAT FINAL : Ils étaient bons, mais un peu secs. J'ai concocté une sauce rapide de crème sure Tofutti sans produits laitiers, de mayonnaise Hellman et de sauce chili douce. Alors que j'ai réussi à en mettre à peu près tout dans mon assiette, C a choisi de s'abstenir.


Festin de famille - Sandwichs au rosbif, salade Caprese et gâteau au pudding à la vanille

Je ne cuisine pas assez de viande, alors quand j'ai trouvé une recette de rosbif à la mijoteuse, j'étais dedans. J'ai demandé à Steve de la commencer pour moi, ce qui signifiait qu'il avait oublié cette instruction importante qui disait "saison". Quand je suis rentré à la maison, il a commenté qu'il était étrange qu'il n'y ait pas d'assaisonnement. Soupir. Le jus aus vient d'avoir un peu plus de punch et tout s'est bien passé.

Les brioches à la bière maison sont l'une de mes recettes préférées. Ceux-ci étaient un peu lents à monter, mais en valaient la peine à la fin. Ils font aussi d'excellents pains à hamburger. Mozzarella maison sur le dessus, grillée pour un effet. Trempez-le dans l'aus jus – la perfection. Salade caprese rapide avec mozzarella maison et tomates du potager. Homegrown est le meilleur!

Le gâteau au pudding à la vanille était une recette intéressante. C'était l'un de ces gâteaux auto-sauce dont on entend parler dans les émissions de cuisine britanniques, alors j'étais ravi de l'essayer. Je peux voir pourquoi les gens ont des problèmes avec ça. La saveur était excellente, mais trouver la bonne consistance de pudding est le plus délicat. Je l'ai vraiment trop cuit, car il s'est avéré plus un gâteau très moelleux qu'un gâteau avec de la sauce. A tester, c'est sûr.


Quelle est votre personnalité la plus et la moins préférée sur le réseau alimentaire ?

Le plus : Alton parce qu'il est scientifique devenu cuisinier/chef. Je ne le respecte en tant qu'hôte dans aucune émission. seulement les Good Eats à l'ancienne où il a vraiment prospéré.

Au milieu:
J'aime Mario parce qu'il est le vrai spécialiste de la cuisine italienne et vous pouvez voir qu'il ne sait pas trop s'aventurer à l'étranger. Giada parce qu'elle sait vendre ce qu'elle cuisine. J'aime Bobby quand il n'a pas l'air si coincé *(le gars a une puce sur l'épaule, mais c'est courant pour les bons chefs) et Guy aussi, mais uniquement sur DDD. Il a été fait pour ce spectacle et reste toujours positif et optimiste envers ses hôtes. Pour cuisiner. Je ne le suis pas beaucoup.
Le moins : Anne Burrell car elle n'est pas originale. elle a volé le style de Guy Fieri et s'en est d'une façon ou d'une autre réussi !

Ce shizniT

Membre Platine

Alton est responsable de l'une des préparations de steak les plus fines possibles, que j'ai utilisée plusieurs fois :

C'est pourquoi il est mon préféré. J'aime aussi le spectacle de coupe-gorge.

La deuxième place serait Bobby Flay qui dirige l'un de mes restaurants préférés à Vegas, Mesa Grill. Leur sandwich au filet de porc est ridiculement délicieux, parmi beaucoup d'autres choses délicieuses là-bas. Probablement responsable d'au moins quelques-uns de mes 10 meilleurs repas de tous les temps.

N'ayez pas vraiment de boeuf avec l'un d'eux pour dire qu'ils sont mes moins préférés. Je suppose que Guarnachelli est un peu un mot en c.

Worthington

Membre Or
Condamné à perpétuité

Pourquoi détestez-vous autant Guy Fieri ?

Bien sûr, il ressemble à une douche complète avec des pointes blanchies, des lunettes de soleil, des vêtements, etc.

Mais est-il un connard ? A-t-il insulté/a agi comme un âne envers ses collègues et les autres ? Les moments où je l'ai vu à la télévision, il a l'air d'aller très bien, respectueux des chefs, etc.

Je m'en fiche de lui, je n'ai même pas Food Network (coupez le cordon). Je vous mets au défi de repenser votre réaction instinctive.

FerrelGeek

Membre Diamant

Zinfâme

Pas de condamné à perpétuité

Les plus : Alton, Battali, Frietag (elle a toujours l'air défoncée et décontractée)

Le moins : Fieri et Rachel Ray, et cette fille Sandra Lee, qui était encore pire que Rachel Ray. Tout son spectacle était de savoir comment ouvrir des boîtes de conserve et les combiner dans un plat allant au four, couvrir de fromage et cuire au four pendant 30 minutes.

J'aimais bien Giada, mais je n'aime pas vraiment ses recettes et le spectacle est trop exagéré. mais elle est douce pour les yeux et ne manque jamais de me rendre heureux.

Zinfâme

Pas de condamné à perpétuité

Pourquoi détestez-vous autant Guy Fieri ?

Bien sûr, il ressemble à une douche complète avec des pointes blanchies, des lunettes de soleil, des vêtements, etc.

Mais est-il un connard ? A-t-il insulté/a agi comme un âne envers ses collègues et les autres ? Les moments où je l'ai vu à la télévision, il a l'air d'aller très bien, respectueux des chefs, etc.

Je m'en fiche de lui, je n'ai même pas Food Network (coupez le cordon). Je vous mets au défi de repenser votre réaction instinctive.

Tu n'apprends jamais rien de ce type. Il va juste d'un restaurant à l'autre, mangeant de la nourriture ridicule et criant prisonnier de guerre ! tout le temps.

FerrelGeek

Membre Diamant

Tu n'apprends jamais rien de ce type. Il va juste d'un restaurant à l'autre, mangeant de la nourriture ridicule et criant prisonnier de guerre ! tout le temps.

IndyColtsFan

Condamné à perpétuité

Comme vous l'avez mentionné, Fieri ressemble à un connard. Il agit également comme tel et essaie d'être un "bro" cool, mais se révèle complètement artificiel, pas drôle, odieux et ennuyeux.

En bref, Guy Fieri est exactement ce que j'imagine qu'Alkemyst serait s'il jouait dans une émission de cuisine.

Hinda65

Membre Senior

Meilleur - Nadia G, animatrice de Bitchin Kitchen..Le finaliste va à Zane Lamprey bien qu'il n'ait eu qu'une émission de cuisine dont je sache, Three Sheets et Chug sont géniaux

Le moins - L'as des gâteaux mec.

KeithTalent

Membre Élite | Administrateur | Pas de condamné à perpétuité

C'est juste, mais j'espérais quelque chose de plus comme Chopped, qui est probablement mon émission préférée sur FN, quand je l'ai regardée, mais c'était un peu trop idiot et là-bas.

Gorcorps

Alias Brandon

La femme regarde plus d'émissions de cuisine que moi, j'avais l'habitude de regarder beaucoup de MasterChef: The Professionals et j'ai aimé l'équipage qu'ils avaient là-bas.

J'ai oublié le nom de la femme là-bas, mais elle pouvait faire transpirer des "Pros" dans les tests la plupart du temps.

*modifier* Monica Galleti. et Michel Roux Jr, Marcus Wareing.

Difficile à dire pour un moins coup de coeur, si je n'aime pas ça je l'éteins quand même

Je suppose que c'était censé être un réseau alimentaire, désolé pour ça, mais je vais le laisser.

Harrod

Membre Or

Saccager

Membre Diamant

C'est juste, mais j'espérais quelque chose de plus comme Chopped, qui est probablement mon émission préférée sur FN, quand je l'ai regardée, mais c'était un peu trop idiot et là-bas.

Je suis devenu très désenchanté par haché. Leur composition de juges devient vraiment irritante et cela perd quelque chose lorsque 95% des candidats sont là pour une sorte de validation professionnelle. Je veux dire que pratiquement toutes les femmes de l'émission "veulent prouver que les femmes peuvent traîner dans la cuisine avec les hommes" et tant d'autres candidats veulent montrer à leurs parents/famille/tout ce que l'abandon de l'école pour être cuisinier n'était pas une erreur.

Au moins, avec CTK, à peu près tout le monde est là pour s'amuser et peut-être gagner de l'argent, ils n'ont pas tous misé sur tous leurs espoirs et rêvés de gagner la compétition.

Pete6032

Membre Diamant

Harrod

Membre Or

KeithTalent

Membre Élite | Administrateur | Pas de condamné à perpétuité

Je suis devenu très désenchanté par haché. Leur composition de juges devient vraiment irritante et cela perd quelque chose lorsque 95% des candidats sont là pour une sorte de validation professionnelle. Je veux dire que pratiquement toutes les femmes de l'émission "veulent prouver que les femmes peuvent traîner dans la cuisine avec les hommes" et tant d'autres candidats veulent montrer à leurs parents/famille/tout ce que l'abandon de l'école pour être cuisinier n'était pas une erreur.

Au moins, avec CTK, à peu près tout le monde est là pour s'amuser et peut-être gagner de l'argent, ils n'ont pas tous misé sur tous leurs espoirs et rêvés de gagner la compétition.

Hmm, eh bien, je regarde principalement Chopped Canada et je ne m'en souviens pas vraiment. Je ne regarde la version américaine qu'à l'occasion.

C'est peut-être la seule fois où j'ai jamais préféré la version canadienne d'un programme américain, mais je le fais certainement dans ce cas.


"C'est comme toute cette histoire de slow food. Je ne sais toujours pas de quoi il s'agit. La nourriture est bonne ou mauvaise." 19 octobre 2009 09:36 S'inscrire

AB : On ne va pas continuer pendant 10 ans, je vais lui mettre une balle dans la tête avant ça. Je vis dans la peur perpétuelle de rester et de ne pas pouvoir maintenir la qualité. Alors on fera comme Barney Miller. Vous n'êtes probablement pas assez vieux pour vous souvenir de l'émission Barney Miller, mais c'était une excellente sitcom qui s'est arrêtée à son apogée parce que les producteurs ne pouvaient pas supporter de la laisser filer. Je ferai la même chose. Je sais que nous ferons de bons plats jusqu'à la fin de l'année prochaine. Ça c'est sûr.

N'A PAS ALLUMÉ DE TÉLÉVISEUR DEPUIS PLUS D'UNE DÉCENNIE

Entretien plutôt sympa, cependant. Je n'avais pas réalisé que Good Eats était encore actif.
posté par DU à 9:44 AM le 19 octobre 2009

Je suis allé à sa présentation et à sa séance de dédicace au Smithsonian la semaine dernière ici à DC. tout aussi drôle, intelligent et opiniâtre en personne qu'à la télévision !

Je dois aimer l'Alton.
posté par matty à 9:54 AM le 19 octobre 2009

Je vais manger dans certains endroits, car j'ai des endroits préférés, mais Chicago va être particulièrement dangereux. Je vivais à Chicago à la fin des années 80, et c'est ma ville préférée en Amérique. Je pourrais passer des jours à marcher de restaurant en restaurant. Bien que je sois un peu hors de danger, car ils ont fermé Gold Coast Dogs sur Hubbard Street il y a quelque temps, donc je ne suis pas aussi vulnérable que j'aurais pu l'être.

Euh, c'est assez surprenant. Je pense que Gold Coast Dogs est OK mais plutôt à mi-chemin. Je pense que leurs frites sont en fait un peu mauvaises.
posté par ignignokt à 9:55 AM le 19 octobre 2009

AB : J'ai complètement retravaillé mon alimentation. J'ai perdu 50 livres depuis mars. Grand besoin. J'avais pesé environ 213 livres et j'ai perdu environ 165 livres en ce moment, donc je lutte contre le poids. . Je n'aurai peut-être jamais une cuillerée de crème glacée pour le reste de ma vie, par exemple. Il n'y aura pas de frites au chili pour moi. Donc, je ne regarde plus la nourriture comme avant, parce que je mangeais de tout, mais maintenant je suis très restreint. . . Les smoothies aux fruits, les sardines en conserve et les amandes représentent environ 90 pour cent de ma consommation.

J'aurais aimé que l'intervieweur ait donné suite à cela. Je me demande si les 90 % restants de sa consommation sont des recettes sur lesquelles il travaille pour son émission ou ses livres. Et à quel point il a pu totalement remodeler ce qu'il mangeait alors que la nourriture faisait partie intégrante de sa vie et de sa carrière.
posté par skynxnex à 9:58 AM le 19 octobre 2009 [4 favoris]

Je n'avais jamais vu un épisode de Bonne nourriture jusqu'à l'année dernière, je pense et je ne savais pas que cela durait depuis toujours. C'était à peu près à l'époque où ma femme a commencé à regarder beaucoup de Food Network. La plupart de ces trucs étaient de la vraie bêtise, n'en déplaise à ma femme, et j'ai eu du mal à me concentrer dessus pendant plus de quelques minutes.

Bonne nourriture, cependant, c'était quelque chose de différent. Je cuisine rarement, voire jamais, quelque chose de plus compliqué que du fromage grillé, mais mec, j'adore ce spectacle. Bon sang, je l'aime plus pour les anecdotes sur les aliments aléatoires que pour toutes les recettes réelles, mais cette anecdote sur la nourriture est donc fascinant. S'ils le font encore dix ans, je serai le gars qui essaiera de justifier pourquoi le deuxième épisode sur les choses à cuisiner avec de la boue était aussi bon que le premier.

Cela dit:
Je pense que cela a rendu les choses plus difficiles, car je pense que la culture gastronomique vient avec un peu de snobisme et d'élitisme. C'est comme tout le truc des slow-foods. Je ne sais toujours pas de quoi il s'agit. La nourriture est bonne ou mauvaise. Je pense que tout ce qui strie la nourriture ou la classe a tendance à intimider les gens.

Oui, nous ne voudrions pas que les élites strient les choses. Ce serait MAUVAIS.
posté par Bulgaroktonos à 10h00 le 19 octobre 2009 [1 favori]

En règle générale, je ne suis pas un grand adepte ou idolâtre des célébrités. Mais je veux être ami avec Alton Brown dommage.

Merci pour le post, je n'aurais probablement pas trouvé cela tout seul.
posté par Shohn à 10:02 le 19 octobre 2009

Recette avec l'aimable autorisation d'Alton Brown
Spectacle : Bons mangeurs
Épisode : Casserole terminée

P.S. : Doublez le beurre et le liquide Il suffit de mettre un morceau de pâte feuilletée sur le dessus et d'omettre les cercles de découpe avec un emporte-pièce.
posté par mikelieman à 10:09 AM le 19 octobre 2009 [1 favori]

D'accord, j'admets, j'ai complètement perdu Alton ici, de quoi parle-t-il ?

Eh bien, l'une des choses à propos d'Internet et de la culture qui en découle, c'est qu'il a fait que les gens se regroupent en micro-communautés. Nous sommes devenus l'esprit de la ruche.
posté par Kattullus à 10:09 AM le 19 octobre 2009 [3 favoris]

Je n'ai pas regardé Good Eats depuis des années parce que j'ai abandonné le Food Network avec beaucoup d'autres chaînes de merde, mais ça me manque. La page des fans de Good Eats (qui comprend des transcriptions complètes de chaque émission) aide beaucoup. Consultez les index dans la marge de gauche pour trouver un spectacle spécifique par saison, titre ou ingrédient.

Le spectacle de panais, avec une vidéo YT, est ici.
posté par maudlin à 10:09 AM le 19 octobre 2009 [1 favori]

Cette phrase m'a fait rechercher sur Google la position d'AB sur la religion :
Nous ne croyons plus aux mêmes aspects religieux dans ce pays,

Apparemment, il appartient à une église super-megga à Atlanta. (dernier paragraphe) Le genre d'église qui aime baptiser 240 personnes en une journée. (Et ce sont des dunkers à part entière, alors vous feriez mieux d'espérer que les 239 premières personnes aient une bonne hygiène.)

Bon sang, c'est pire que quand j'ai découvert que Beck était scientologue.
posté par fontophilic à 10:11 AM le 19 octobre 2009 [10 favoris]

D'accord, j'admets, j'ai complètement perdu Alton ici, de quoi parle-t-il ?

Eh bien, l'une des choses à propos d'Internet et de la culture qui en découle, c'est qu'il a fait que les gens se regroupent en micro-communautés. Nous sommes devenus l'esprit de la ruche.

Êtes-vous en désaccord ou vraiment confus? J'ai du mal à imaginer le premier, parce que cela semble tellement évident, mais j'ai aussi du mal à croire le second, parce qu'il semble tellement clair.
posté par DU à 10:12 AM le 19 octobre 2009

Je suis tombé amoureux d'Alton Brown lui-même une fois lorsque, lors de son émission sur les grenades, il vous a d'abord montré comment faire du sirop de grenadine, puis vous a montré comment faire une Tequila Sunrise. Mais ce n'est pas ce qui l'a fait - c'est quand il a terminé sa concoction et a fièrement tenu la boisson devant la caméra, puis, alors qu'il montrait les formes d'amiboïdes tourbillonnantes dans la boisson, il rayonna et dit : "C'est comme un Concert des aigles dans un verre !" Je ne suis même pas sûr que cela ait du sens, mais je m'en fiche vraiment.

Puis je suis tombé amoureux de sa société de production lors d'une des séries "Feasting On Asphalt". Je suis un grand partisan de l'idée de braquer les projecteurs sur les petits gens de la cuisine indy au bord de la route - l'autre émission qui est censée le faire, Guy Viera, n'est pas autant sur l'histoire et le voyage à mon goût, mais la série FOA d'Alton était parfaite. À un moment donné, alors qu'il était au milieu de l'un d'eux, j'ai envoyé un e-mail à sa société de production avec un lien vers un petit restaurant local du Connecticut que j'aime beaucoup, avec un message indiquant que s'ils faisaient un spectacle un jour couvrant la Nouvelle-Angleterre, cela peut être quelque chose à vérifier.

. En fait, j'ai reçu un e-mail environ 90 minutes plus tard de l'un des producteurs associés, me remerciant pour le lien et remarquant qu'il avait l'air impressionnant - pas encore de plans sur une émission en Nouvelle-Angleterre, mais je les avais fait se demander. Je ne me fais pas d'illusions, je les aurai convaincus de toute façon, mais je suis juste impressionné que quelqu'un ait lu mon e-mail et écrit une réponse plutôt que d'envoyer un "merci de votre intérêt, voici un lien vers notre site Web". e-mail.
posté par EmpressCallipygos à 10:15 AM le 19 octobre 2009

Il y a quelques années, Alton a réalisé une interview (de manière asynchrone) avec Slashdot.

C'était un peu décevant, honnêtement – ​​il a soulevé une question technique assez intéressante concernant la cuisson dans de la lave à 2000F, accusant essentiellement le gars de conneries et insinuant davantage qu'il doit être drogué. Il ne l'était pas.

L'explication technique est assez évidente une fois que vous acceptez (ou assumez simplement) qu'il est possible que la lave soit très chaude, mais ne conduise pas bien la chaleur, donc lorsque vous enveloppez l'oiseau dans des feuilles humides puis l'enduisez de lave, le le résultat net est la torréfaction plutôt que l'incinération. Je soupçonne que c'est encore assez sec, mais c'est comestible.

L'échange était rebutant car même s'il se fait un peu comme un scientifique amateur, il a fait exploser un phénomène intéressant assez rapidement simplement parce que cela ne correspondait pas à ses idées préconçues et à l'extrapolation de son expérience personnelle dans son four.
posté par Kadin2048 à 10:15 AM le 19 octobre 2009 [1 favori]

C'est assez incroyable qu'avec toutes les centaines d'émissions de cuisine à la télévision, à peu près seuls Good Eats et America's Test Kitchen enseignent réellement aux gens comment cuisiner. J'ai appris plus sur la vraie cuisine d'Alton qu'en 6-7 ans de cuisine. (Certes, ce n'étaient pas de très bons restaurants.)

Je ne savais pas qu'Alton Brown avait écrit, réalisé et conçu le spectacle. Parfois, le spectacle est un peu trop idiot pour moi, mais je suis le genre de gars qui adorerait regarder des conférences culinaires académiques sèches tant qu'elles incluaient la science derrière la nourriture. Je possède les 6 premières saisons de la série et je n'ai jamais suivi exactement une de ses recettes, mais j'utilise les principes de base au quotidien.
posté par Telf à 10:16 AM le 19 octobre 2009

D'accord, une chose: dans son émission sur l'espresso, il a fait un excellent travail en expliquant la valeur des moulins à bavures (et du broyage frais), mais il a rejeté de cette manière ennuyeuse qu'il rejette toute une série de leviers manuels parce qu'ils ne peuvent pas fournir 9 bars de pression". Pour certains amateurs d'espresso, les leviers constituent la meilleure tasse parmi les machines domestiques. Deuxièmement, il a rejeté les leviers manuels sans mentionner qu'il existe également toute une classe de leviers NON manuels (comme mon Elektra Leva) qui sont d'excellentes machines domestiques qu'ils poussent avec un ressort que le levier actionne.

Son lait fumant sur cet épisode était absolument nul. Aspiré le cul.

Je sais que c'est du pinaillage (au moins pour les non-amateurs de leviers) mais reflète mon agacement envers quiconque est vénéré aussi inlassablement que ce type. Je l'aime et j'aime généralement le regarder, mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui obtient les éloges qu'il fait avec aucun, ZÉRO, critique, et ça bug.
posté par ethnométhodologue à 10:17 AM le 19 octobre 2009 [1 favori]

UD : Êtes-vous en désaccord ou vraiment confus? J'ai du mal à imaginer le premier, parce que cela semble tellement évident, mais j'ai aussi du mal à croire le second, parce qu'il semble tellement clair.

Vous savez à quel point certaines choses sont complètement hilarantes dans votre tête, puis vous les écrivez en riant tout seul comme vous le faites, puis vous appuyez sur post et vous obtenez cette petite poussée de "J'ai fait un drôle!" Et puis vous lisez ce que vous avez écrit et réalisez que ce n'est pas si drôle et, en fait, à peine compréhensible. bien. c'était un de ces moments.

Puisque la blague est déjà morte, autant la décortiquer. La blague était que je ne pouvais pas comprendre, sur MetaFilter, comment les gens se sont regroupés dans les communautés Internet.
posté par Kattullus à 10:18 AM le 19 octobre 2009 [2 favoris]

D'accord, j'admets, j'ai complètement perdu Alton ici, de quoi parle-t-il ?

"Eh bien, l'une des choses à propos d'Internet et de la culture qui en est issue, c'est qu'il a fait que les gens se regroupent en micro-communautés. Nous avons l'esprit de ruche."

Mon intuition est qu'il veut dire que nous ne pensons plus tant à nous-mêmes qu'à appartenir à notre communauté réelle, et au lieu de cela, nous ressentons davantage une allégeance aux communautés en ligne. Par exemple : les gens sont moins susceptibles de participer aux élections locales ou aux ventes de pâtisseries à l'école ou aux foires municipales, mais ils seraient TOUS sur les Meetups Metafilter locaux ou les campagnes caritatives 4-Chan.
posté par EmpressCallipygos à 10:18 AM le 19 octobre 2009 [2 favoris]

Je n'aurai peut-être jamais une cuillerée de crème glacée pour le reste de ma vie, par exemple.

Je suis désolé, Alton. Votre émission de crème glacée m'a tellement donné, et de lire cela me fait verser une larme.
posté par Ambrosia Voyeur à 10:19 AM le 19 octobre 2009 [4 favoris]

AB : Je n'aurai peut-être jamais une cuillerée de glace de toute ma vie, par exemple.

QUOI QUOI ?
posté par sararah à 10h20 le 19 octobre 2009 [1 favori]

Merci d'avoir posté ceci. Personne n'a fait plus pour la cuisine, surtout pour les geeks, que M. Brown.

Alton vous expliquera pourquoi votre mère a tort et pourquoi sa maman avait tort, de telle sorte qu'elle acceptera votre réponse lorsque vous lui expliquerez le raisonnement d'Alton.

Je pense que la clé pour regarder l'émission est de ne pas suivre ses recettes ou ses techniques trop littéralement. La plupart du temps, ses recettes sont simplement correctes, pas géniales. Son émission ne concerne pas les recettes. Il est là pour vous faire réfléchir aux raisons pour lesquelles vous faites les choses. Un livre de cuisine vous dira de hacher des carottes, du céleri et de l'oignon et de les faire sauter dans du beurre. Fin de l'histoire, à l'étape suivante. Alton vous dira pourquoi vous le faites afin que la prochaine fois qu'une recette vous demande de le faire, vous ayez suffisamment d'informations pour le faire correctement, ou l'ajuster en fonction de vos goûts. Après avoir regardé son émission, les livres de cuisine ont commencé à avoir beaucoup plus de sens, de la même manière que connaître un peu le fonctionnement d'un ordinateur rend la manipulation de fenêtres avec une souris beaucoup plus facile.

Vous n'êtes pas obligé de suivre ses techniques à la perfection, et vous ne devriez pas non plus. Je n'installe pas la planche à repasser lorsque je fais des raviolis, mais je m'assure d'avoir suffisamment d'espace de comptoir avant de commencer. Je n'ai pas fait de porc effiloché avec une boîte en carton et une plaque chauffante pleine de sciure de bois, mais grâce à AB, je sais le faire lentement et régulièrement et je sais ce qui se passe lorsque le mégot de porc atteint la température magique et que tout ce tissu conjonctif fond .Je ne fais pas cuire mon rôti dans un pot de fleurs mais je lui donne un coup de chaleur en fin de cuisson plutôt qu'au début.

Et mon rôti de côtes donne un coup de pied au cul, grâce à M. Brown.
posté par bondcliff à 10:23 AM le 19 octobre 2009 [3 favoris]

Donc, je ne regarde plus la nourriture comme avant, parce que je mangeais de tout, mais maintenant je suis très restreint. . . Les smoothies aux fruits, les sardines en conserve et les amandes représentent environ 90 pour cent de ma consommation.

Ce n'est pas non plus un comportement normal - je suis de plus en plus enclin à penser que l'épidémie d'obésité est enracinée dans quelque chose de plus profond que des questions de volonté et de maîtrise de soi. Il ne devrait absolument pas y avoir deux modes - régime perpétuel ou surpoids perpétuel - entre lesquels les gens sont obligés de choisir. Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas au niveau de l'endocrinologie ou de la neurologie, et c'est probablement une contagion ou un agent chimique (polluant ?) qui le déclenche.
posté par Slap*Happy à 10:42 AM le 19 octobre 2009 [1 favori]

Thorzdad : "Mais, avez-vous assisté à ce spectacle sur scène du 10e anniversaire ? Joli saute-le-requin, à mon humble avis."

D'accord. C'était terriblement mauvais.
posté par boo_radley à 10:47 le 19 octobre 2009 [2 favoris]

ethnométhodologue : Je sais que c'est du pinaillage (au moins pour les non-amateurs de leviers) mais reflète mon agacement envers quiconque est vénéré aussi inlassablement que ce type.

C'est un point juste, mais aucune des personnes que je connais qui regardent Brown prendre sa position en tant qu'évangile. J'ai prêté un tas de DVD à un ami qui est chef et qui les regarde avec plaisir et se plaint à sa femme de ce que Brown a à dire. Je suis ennuyé de voir à quel point il est séduit par un gadget cool malgré sa règle de « no unitaskers » - je dénoyaute des olives avec le tranchant d'un couteau de chef depuis des années, je ne suis pas convaincu qu'un dénoyauteur d'olives soit un équipement de cuisine essentiel. Etc.
posté par GenjiandProust à 10:58 AM le 19 octobre 2009

"C'est comme tout le truc des slow-foods. Je ne sais toujours pas de quoi il s'agit. La nourriture est bonne ou mauvaise."

J'adore regarder l'émission d'Alton, mais c'est une légende décevante dans la mesure où elle révèle qu'il n'a même pas pris la peine de se pencher sur le mouvement Slow Food - un mouvement qui prend fondamentalement comme principe fondateur l'idée que "la nourriture est bonne ou mauvaise" - mais il est heureux de le claquer quand même. Au fur et à mesure qu'il élabore, il dit qu'il préfère la cuisine maison de sa femme aux dîners coûteux au restaurant. C'est exactement ce qu'est Slow Food. Il réagit à une impression superficielle - je suis juste désolé qu'il ait choisi cette formulation particulière comme homme de paille. D'un autre côté, c'est assez amusant à lire car il décrit le pouvoir de la nourriture partagée en communauté, le sens du lieu et de la culture qu'elle véhicule, son universalité - correspondant essentiellement à son école de pensée. Qui fait encore les stries ?
posté par Miko à 11:07 AM le 19 octobre 2009 [3 favoris]

Je jure par sa formule de base 8:3:1:1 pour les frottements. Je me demande s'il a fait quelque chose de similaire pour la sauce barbecue ? Je n'ai pas encore maîtrisé l'art d'assortir et de compléter les frictions et les sauces.

Bien que son fumeur de boîte en carton produisait du saumon qui avait un goût déprimant comme une boîte en carton. Pourtant, cela m'a incité à acheter mon propre fumeur !
posté par robocop saigne à 11:21 le 19 octobre 2009

Mais, avez-vous assisté à ce spectacle sur scène du 10e anniversaire ? Joli saute le requin, à mon humble avis

Je vis dans l'ATL et j'adore Alton, mais mot, mot, verbeux, mot, mot.

Digne de grincer des dents, et pourtant j'ai regardé le tout parce qu'il n'y avait RIEN d'autre dessus.

J'espère toujours que je rencontrerai Alton au Kroger, ou Publix ou Whole Foods, mais je ne l'ai jamais fait. :-(

Je dois dire que depuis que j'ai commencé à faire des pommes de terre au four et des steaks comme il le préconise, je ne commande plus aucune de ces choses dans les restaurants.
posté par Ruthless Bunny à 11:55 AM le 19 octobre 2009

J'adore regarder l'émission d'Alton, mais c'est une légende décevante dans la mesure où elle révèle qu'il n'a même pas pris la peine de se pencher sur le mouvement Slow Food.

Je suis d'accord avec votre commentaire, mais je dois dire pour la défense d'Alton, "slow food" a le pire nom depuis. déjà. Pas seulement à cause du "slow" mais aussi parce qu'il ne communique rien du tout. La première fois que je l'ai entendu, j'étais comme. quoi ?
posté par DU à 11:59 AM le 19 octobre 2009

Je dois dire pour la défense d'Alton, "slow food" a le pire nom depuis. déjà. Pas seulement à cause du "slow" mais aussi parce qu'il ne communique rien du tout.

Euh j'ai compris tout de suite. Cela signifie « l'opposé de la « restauration rapide » », c'est-à-dire des produits locaux et à partir de zéro, par opposition à des produits hautement transformés, uniformes, commercialisés et franchisés qui sont les mêmes, que vous les obteniez à Istanbul ou à Topeka.
posté par EmpressCallipygos à 12:05 PM le 19 octobre 2009

Euh, ce gars m'a toujours frotté dans le mauvais sens, mais j'aime la plupart de son interview. J'aime beaucoup cuisiner, mais je déteste les gourmets et je n'arrive pas non plus à comprendre le mouvement slow food (pendant longtemps, j'ai pensé que c'était comme les foodists crus, c'est-à-dire ne rien cuisiner à plus de 186 degrés ou quelque chose du genre).

Je n'aurai peut-être jamais une cuillerée de crème glacée pour le reste de ma vie, par exemple.

Bravo, monsieur. Je vais essayer de te rejoindre (peut-être à l'exception des trucs que je fais moi-même, euh, pour ma fille, ouais).

Si quelqu'un qui aime la nourriture autant que lui peut abandonner toutes ces conneries, c'est une source d'inspiration pour moi, qui n'aime pas autant la nourriture mais qui mange quand même toutes ces mauvaises conneries.
posté par mrgrimm à 12:19 PM le 19 octobre 2009

Je préférerais toujours les spaghettis du jeudi soir de ma femme plutôt que le bla-bla-bla fantaisie du livre de cuisine Charlie Trotter.

Devine quoi, Alton, les spaghettis de ta femme sont probablement du slow food. Félicitations, maintenant vous savez.
posté par birdie birdington à 12:42 PM le 19 octobre 2009 [1 favori]

à peu près seuls Good Eats et America's Test Kitchen enseignent réellement aux gens comment cuisiner

Je suis d'accord, sauf que j'ajouterais au moins quelques spectacles de Jacques Pépin à la liste.
posté par gimonca à 12:45 PM le 19 octobre 2009

messager mort -

Il m'a toujours semblé qu'il était dans un lit, une salle de bain et au-delà ou quelque chose comme ça quand il va acheter un mélangeur, n'est-ce pas le cas ?
posté par madajb à 12:45 PM le 19 octobre 2009

Je n'aime vraiment pas la superficialité en ce qui concerne ce qui fracture les communautés. Internet ne le fait pas, des centaines de chaînes de télévision ne le font pas. Les villes vides autrefois pleines d'emplois en Chine le font, par exemple.

En ce qui concerne, on peut affirmer, à l'envers, des outils agricoles plus gros et de meilleure qualité qui permettent aux enfants d'aller à l'université dans les grandes villes au lieu de travailler à la ferme toute leur vie.

Mais Internet ? Vous allez devoir faire un argument plus convaincant que celui que les gens avec des passe-temps étranges et obscurs peuvent se trouver.
posté par birdie birdington à 12:50 PM le 19 octobre 2009 [1 favori]

C'est assez incroyable qu'avec toutes les centaines d'émissions de cuisine à la télévision, à peu près seuls Good Eats et America's Test Kitchen enseignent réellement aux gens comment cuisiner.

Food Network avait des gens qui pouvaient cuisiner, mais n'étaient pas nécessairement les meilleurs présentateurs.

Ils les ont progressivement assouplis au profit des concours de télévision et de cuisine "Réalité", etc.
Même les gens qu'ils ont qui peuvent encore cuisiner sont gaspillés dans des choses comme ce morceau Bobby Flay Showdown.
posté par madajb à 12:50 PM le 19 octobre 2009

ErikaB : "[…] J'ai essayé une demi-douzaine de ses recettes, et tous ont été des échecs complets et immangeables."

Je regarde Good Eats plus pour la technique et pour les idées que pour les recettes elles-mêmes. J'en ai utilisé quelques-uns sous une forme assez proche de non modifiée, mais d'autres sont meilleurs comme points de départ que comme quelque chose que vous devriez suivre servilement.

(Exemple : j'ai essayé sa recette de chili et j'ai trouvé que la viande était dure, la sauce granuleuse et le processus - impliquant une cocotte-minute - pénible. Mais j'ai une version modifiée faite dans une mijoteuse en utilisant du masa farine au lieu de tortillas qui est vraiment bonne, et je ne l'aurais jamais inventé moi-même.)

Pour moi, il est à l'opposé de quelqu'un comme Rachael Ray, qui passe par beaucoup de recettes (dont beaucoup, IMO en tout cas, sont plutôt bonnes), mais n'explique pas vraiment grand-chose à propos de Pourquoi elle fait des choses particulières. Pour cette raison, l'émission de Ray m'a laissé froid les quelques fois où je l'ai regardée, j'ai eu l'impression que je pouvais obtenir la même chose simplement en allant sur le site Web par la suite. Mais au moins avec l'émission de Brown, j'ai généralement l'impression d'avoir appris quelque chose que je peux mettre à profit (au moins dans une conversation) à la fin.
posté par Kadin2048 à 13:04 le 19 octobre 2009 [1 favori]

N'A PAS ALLUMÉ DE TÉLÉVISEUR DEPUIS PLUS D'UNE DÉCENNIE

Ah, mais vous êtes sur Internet, avec ses YouTubes et ses vidéos Google. Votre manque de télévision a été compensé par un autre écran. Je dis juste.
posté par filthy light thief à 13:10 le 19 octobre 2009 [1 favori]

J'aime vraiment vraiment Alton Brown, et j'aime son émission, et j'adore ce qu'il essaie de faire. Cependant, j'ai essayé une demi-douzaine de ses recettes, et toutes ont été des échecs complets et immangeables.

Il est définitivement plus une référence pour les techniques que pour les recettes complètes. Sa technique de base est ma norme maintenant (moins sa suggestion de physique folle d'utiliser des tubes en plastique au lieu de tendre, mais uniquement parce que je suis trop paresseux pour obtenir des tubes de qualité alimentaire) et sa méthode de pomme de terre au four est superbe, en particulier si votre objectif est de avoir une peau extra délicieuse sur vos patates.

Je trouve qu'en général, j'ai une courte durée d'attention pour les émissions de cuisine et après un certain temps, l'animateur m'embêtera, quels que soient ses talents ou son schtick. Je n'ai donc pas regardé Alton depuis des années mais j'ai un faible pour lui, et ses livres sont amusants et lisibles. Un nouveau livre d'Alton Brown sera généralement plus susceptible de passer du temps sur ma table de chevet que dans mon petit support de livre de cuisine en lucite sur le comptoir de la cuisine. C'est la même chose avec Nigella, certains livres de cuisine sont plus à lire et les recettes ne sont qu'un bonus.
posté par padraigin à 13:17 le 19 octobre 2009 [1 favori]

Je ne peux pas non plus comprendre le mouvement du slow food (pendant longtemps, j'ai pensé que c'était comme les foodists crus, c'est-à-dire ne rien cuisiner à plus de 186 degrés ou quelque chose du genre).

Quels que soient les sentiments que l'on pense du nom, ce n'est pas quelque chose d'impossible à rechercher, ce n'est pas un grand mystère que n'importe qui - en particulier quelqu'un qui est un professionnel de l'alimentation instruit et bien payé - peut légitimement prétendre qu'il est incapable de « comprendre » ou de comprendre. Je ne peux pas imaginer dire "C'est comme tout ce truc casher, je ne sais toujours pas de quoi il s'agit" ou "C'est comme tout ce truc végétalien, je ne sais toujours pas de quoi il s'agit". Avant de penser que vous pouvez commenter son rôle dans les attitudes contemporaines envers la nourriture, vous devez savoir de quoi il s'agit. Et c'est assez facile à découvrir.
posté par Miko à 13:39 le 19 octobre 2009 [1 favori]

"Slow Food" le mouvement est génial. « Slow Food » le nom me fait penser aux personnes qui peuvent parler joyeusement du pourcentage de cacao dans leur chocolat noir pendant plus de 15 secondes.

Point juste. maintenant que tu le dis, je faire Parfois, je pense qu'Alton s'enlise dans "assurez-vous que C'est la coupe de viande que vous obtenez" et "obtenez CE style de salsa, parce que tout le reste est nul". c'est mieux, et expliquer comment l'obtenir lorsque vous avez un budget limité (filet de bœuf chez Costco ? qui savait ?), mais pour l'observateur occasionnel, il peut sembler qu'il est un peu pris dans la minutie, ce qui peut être intimidant.
posté par EmpressCallipygos à 13:42 le 19 octobre 2009

Slow Food a le problème classique des mouvements de réaction : il se définit par opposition à quelque chose, choisit un nom et un message marketing pour correspondre à cette position d'opposition et s'aliène un groupe de modérés qu'il capturerait autrement. Tant pis! Au moins, ils essaient !

Ce serait crédible si Slow Food n'était pas déjà coopté par les modérés, emballé dans du plastique et vendu au comptoir de charcuterie.
posté par birdie birdington à 13:55 le 19 octobre 2009

Ce serait crédible si Slow Food n'était pas déjà coopté par des modérés, emballé dans du plastique et vendu au comptoir de charcuterie.

De quelle manière veux-tu dire ?
posté par Miko à 13:56 le 19 octobre 2009

Je pensais spécifiquement à Whole Foods comme l'un des sponsors de Slow Food Nation. Je n'essaie pas de me lancer dans une fouille à propos de WF. Juste qu'il fournit un environnement d'achat de nourriture lent pour les modérés. J'ai donc du mal à croire que les modérés ne trouvent pas le Slow Food attirant. Je pense que les preuves indiquent qu'ils le font.
posté par birdie birdington à 14:03 le 19 octobre 2009

Ou il se pourrait qu'Alton Brown méprise l'idée que de délicieux repas cuisinés à la maison soient une sorte de mouvement politique. Je sais que je suis sûr.

Je ne dirais pas que c'est entièrement un mouvement politique. Je dirais que c'est un mouvement social de gens qui pensent que nous devrions tous pouvoir manger délicieux, fait maison, bon nourriture. Il s'avère que cette déclaration conduit à certaines formes d'action politique, car les raisons pour lesquelles notre nourriture n'est pas délicieuse et cuisinée à la maison sont si souvent influencées par la politique. Alors je suppose que je vous demanderais pourquoi vous méprisez cette notion ?

fournit un environnement d'achat de nourriture lent pour les modérés.

Eh bien, au mieux, je pense que la société Whole Foods trouve avantageux de s'aligner sur les valeurs associées au mouvement Slow Food et de s'exposer à un public intéressé par ces valeurs en parrainant des événements à but non lucratif comme Slow Food Nation. Mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils offrent un environnement d'achat de nourriture vraiment «lent». Je suppose qu'à certains égards ils le font - leur attention à la qualité gustative est assez bonne quand il s'agit de choses comme le fromage et le café, alors je vois pourquoi vous dites que c'est "lent" - mais dans l'ensemble, Whole Foods est un débouché pour des aliments emballés et produits industriellement sans aucun lien avec les traditions alimentaires ou le climat de sa propre région, comme la plupart des autres chaînes d'épiceries nationales.

Je dirais que, comme beaucoup d'entités de marque, WF cherche à capitaliser sur des phénomènes culturels comme Slow Food, mais ce n'est pas vraiment suffisant pour prétendre que Slow Food a été « coopté par des modérés ». organisations et un mouvement restent dédiés à une idée assez claire, directe et simple qui contient une position critique implicite envers les méthodes commerciales de tous les systèmes alimentaires industriels, y compris Whole Foods, tout en reconnaissant en même temps les améliorations progressives qui peuvent avoir lieu dans ce système.

Ce qu'Alton Brown essaie de faire avec son émission - encourager les gens à passer du temps à cuisiner chez eux à partir d'ingrédients entiers de qualité décente afin de créer des repas savoureux que les gens apprécieront et auxquels ils assisteront afin d'ajouter du plaisir à leur vie - est exactement ce que Slow Food promeut. C'est juste étrange pour moi de l'entendre essayer de se démarquer de ces idées, ce qui me fait penser qu'il ne s'en est pas vraiment informé.
posté par Miko à 14:22 le 19 octobre 2009 [2 favoris]

Je soupçonne que c'est parce que, après tout est dit et fait, sa motivation n'est pas de promouvoir la fabrication de bons plats à la maison à un degré particulier au-delà de toute autre émission de cuisine classique (à l'exception de l'évidemment affreux Semi-Homemade Sandra Lee's! Ew !!) , c'est enseigner la science et l'histoire et les anecdotes et l'intelligence pendant que nous nous racontons et salivons. Cela explique également pourquoi certaines ou plusieurs de ses recettes ont un attrait fulgurant mais n'ont pas vraiment bon goût.

Mon principal problème avec l'émission, c'est qu'en fait : elle permet un mode de visionnage qui est complètement séparé de toute intention de cuisiner. Les gens peuvent regarder son émission, devenir des je-sais-tout, et toujours ne pas faire leur propre pain, etc. C'est aussi une sorte de problème de genre. Man Cook fait des émissions culinaires pour hommes et obtient un meilleur public croisé d'hommes et de femmes, cuisiniers et non-cuisiniers (tout en étant un acarien dénigrant les personnages féminins récurrents dans les premières saisons, pourrais-je ajouter). C'est de la bonne télé, mais pas nécessairement d'un POV strictement gourmand.
posté par Ambrosia Voyeur à 14:33 le 19 octobre 2009 [3 favoris]

Il y a un restaurant en bas de la rue de chez moi qui, j'en suis presque sûr, est fan de Slow Food. Pas bon marché et pas très bon, mais ils ont définitivement la partie «lente».

Oui, je pense qu'ils auraient probablement pu mieux marquer leur mouvement.
posté par Kadin2048 à 14:34 le 19 octobre 2009

La première fois que j'ai entendu le terme "Slow Food", c'était dans un épisode du dessin animé Reboot et il était beaucoup plus difficile de prendre ce terme au sérieux. C'était peut-être la même chose pour Alton (il est certainement assez ringard pour être un fan de Reboot de la première saison).

Et n'utilisant pas AdBlock, j'ai récemment vu des publicités pour The Next Iron Chef mettant en vedette le visage d'Alton, que je trouve ironiquement hilarant car l'un de mes épisodes préférés de Good Eats était sa parodie d'Iron Chef, "Scrap Iron Chef" (l'un des épisodes Je n'ai pris AUCUN conseil pratique, méthode ou recette, sauf peut-être comment utiliser le kimchee pour saboter la recette de quelqu'un d'autre).
posté par wendell à 14:44 le 19 octobre 2009 [1 favori]

Je ne crois pas, à moins qu'on ne puisse le citer, que Slow Food soit à première vue peu attrayant pour les modérés.

Moi non plus. En fait, ce n'est pas - c'est plutôt bienvenu pour toutes sortes de gens. C'est le truc de la « cooptation » qui m'a dérouté.
posté par Miko à 15:04 le 19 octobre 2009

C'est un point juste, mais aucune des personnes que je connais qui regardent Brown prendre sa position en tant qu'évangile.

Je l'ai déchiré lors d'une séance de dédicace pour avoir recommandé la sauce jaune sur le barbecue. C'est plus que faux.

Il a signé ma copie de Je suis juste là pour la nourriture "Règles de la sauce jaune !"

En personne, il a une attitude zéro. Il a eu un horrible rhume cette nuit-là mais a signé 100 livres et a posé pour des photos pendant 3 heures.
posté par dw à 15:06 le 19 octobre 2009

Le problème avec la slow food, je pense, ce n'est pas la nourriture elle-même, ce sont les valeurs qui la sous-tendent. Fondamentalement, il s'agit d'un ensemble d'idéaux auxquels les plus pauvres ont du mal à aspirer. Ainsi, le tout devient un exercice pour atteindre un statut social élevé. Je pense que le point qu'il essaie de faire est que prendre beaucoup de temps pour cuisiner ou préparer les choses ne les rend pas nécessairement meilleurs. Il s'agit principalement de rendre la préparation des aliments plus difficile.

En règle générale, je pense qu'il est préférable de rester à l'écart de tout ce qui se présente comme une bonne opportunité de marketing. C'est un signe assez certain que vous vendez quelque chose de bâclé.

Je suis plus préoccupé par les restrictions alimentaires d'Alton. J'espère que *c'est* juste une mode.
posté par chrisgregory à 15h30 le 19 octobre 2009 [3 favoris]

Food Network avait des gens qui pouvaient cuisiner, mais n'étaient pas nécessairement les meilleurs présentateurs.

Non, ils pourraient bien se présenter, c'est juste qu'ils ont fait de la vraie cuisine. Food Network a vraiment, vraiment réduit le niveau de cuisson dans ses émissions. (Ce n'est pas un si bon anglais, mais j'insiste.) Même Giada Di Laurentis, qui n'a jamais été l'idée de personne de Thomas Keller, a simplifié ses trucs plus récents. Barefoot Contessa fait Barefoot Contessa Basics ou quelque chose comme ça. Je regarde rarement leurs trucs parce que j'ai l'impression de ne rien apprendre. De plus, avez-vous remarqué à quelle vitesse ils parcourent les chefs maintenant ? C'est comme les VJ.

Je comprends pourquoi ils le font --- l'avergae américain est l'équivalent culinaire de l'analphabète --- mais si vous aimez vraiment cuisiner, il n'y a tout simplement pas grand-chose à part de la bonne bouffe et la nana aux cheveux déjantés le samedi matin parfois. (Les secrets d'un chef de restaurant, je pense ?)

Bien que je sois un peu dans l'émission Next Iron Chef. J'adore les émissions de téléréalité basées sur les compétences, surtout lorsque les concurrents sont compétents et que les défis sont difficiles.
posté par Diablevert à 15h31 le 19 octobre 2009 [2 favoris]

Bon sang, c'est pire que quand j'ai découvert que Beck était scientologue.

J'admets qu'en cherchant sur Google l'église d'AB il y a environ un an, je me suis senti profondément mal à l'aise d'être un sale Kinsey 2 en regardant son émission. Leur approche du christianisme semble assez anti-gay.

Je ne suis pas sûr de ce qu'il dit à propos de sa foi en particulier, bien que. J'ai du mal à croire que quelqu'un avec une attitude de merde à propos de la diversité sexuelle aurait pu travailler aux côtés de Michael Stipe, par exemple.
posté par fairytale of los angeles à 15:48 le 19 octobre 2009

J'ai du mal à croire que quelqu'un avec une attitude de merde à propos de la diversité sexuelle aurait pu travailler aux côtés de Michael Stipe, par exemple.

Ou Ted Allen, d'ailleurs. (Oh, ce spectacle anniversaire.)
posté par IndigoJones à 16:21 le 19 octobre 2009 [1 favori]

Point juste. maintenant que vous le mentionnez, je pense parfois qu'Alton s'enlise dans "assurez-vous que C'est la coupe de viande que vous obtenez" et "obtenez CE style de salsa, parce que tout le reste est nul."

Oh, je fais confiance à Alton. Je n'aime pas ou je n'ai pas confiance en ces connards qui essaient de transformer le chocolat en vin.
posté par Lentrohamsanin à 16:26 le 19 octobre 2009

Mais, avez-vous assisté à ce spectacle sur scène du 10e anniversaire ? Joli saute-le-requin, à mon humble avis.

Pour qui lire "absolument dieu-horrible terrible". J'adore Good Eats mais je déteste la transformation continue d'Alton Brown en personnalité du Food Network.

L'essentiel à propos de Good Eats, c'est que c'est une île étrange d'étrangeté parmi la similitude fade de Food Network. Pendant longtemps, cela a été renforcé par le fait que tu ne l'as jamais vu en dehors du spectacle.

C'est un peu perdu maintenant qu'Alton organise des spectacles de compétition de cris de Generic Food Network et apparaît dans les spectacles de célébration de vacances en plastique de Generic Food Network.

De plus, il doit arrêter de dire "hi kids" à la caméra pendant Iron Chef America. Branleur condescendant.
posté par Nous avions un accord, Kyle à 16h28 le 19 octobre 2009 [2 favoris]

Il y a quelques années (sur un autre site Web), il y avait un long fil de discussion sur « Quel est votre chef de réseau alimentaire préféré ? » Toutes les réponses se résumaient à environ 3 choses :

- La dame italienne est vraiment jolie
- Rachel Ray est plutôt faisable et/ou incroyablement ennuyeuse
- Alton Brown est un dieu
posté par et pour personne à 17:28 le 19 octobre 2009 [1 favori]

Il y a un excellent séminaire vidéo d'un panel de personnes de Food Network disponible pour visionnage au Musée de la télévision et de la radio Paley Center for Media à LA.

J'ai été très surpris d'apprendre qu'Alton ne venait pas d'une formation scientifique, il prétendait que la raison pour laquelle il s'était lancé dans la cuisine était d'avoir des filles. Quand il a commencé son émission de cuisine, l'accent était mis sur l'apparence - tous les effets whizzbang et les astuces cinématographiques soignées. J'ai eu l'impression que la nourriture (et la recherche alimentaire pour les morceaux de science geek) était vraiment une préoccupation secondaire. A tort ou à raison, je trouve que je n'apprécie pas autant le spectacle qu'avant d'apprendre tout ça. Parce que je pensais que c'était vraiment un geek ! Mais il ne l'est pas ! (Je pense toujours qu'il est génial, cependant).
posté par estherbester à 17:31 le 19 octobre 2009

Aussi, à partir de l'interview liée:

Chaque recette a été refaite et remasterisée et retestée et recalculée. Et dans certains cas, tout simplement corrigé. Il y en avait qui étaient juste—vous savez, vous faites une recette pour la télévision, et vous la goûtez et vous la testez huit fois et cela fonctionne quatre fois, puis vous y allez.

Cela correspond un peu à mon expérience des recettes de cuisine de Good Eats: vous vous attendez à ce qu'elles soient fiables à l'épreuve des balles, et elles le sont généralement, mais parfois elles ne le sont pas.

Idem America's Test Kitchen, dont les recettes ne fonctionnent parfois tout simplement pas dans My Kitchen.

(Aussi : Kimball n'aime pas la nourriture épicée. Ce qui me dérange. Et tous les cuisiniers d'ATK sont des femmes et tous les experts sont des hommes. Ce qui me dérange aussi. Je veux aimer ATK, vraiment, mais le plus souvent son folklore artisanal et son patriarcat à l'ancienne me fait flipper.)
posté par Nous avions un accord, Kyle à 17h38 le 19 octobre 2009 [1 favori]

OK, je ne veux pas défendre cette émission exécrable, mais en tant que personne qui a grandi dans le Sud proche, je peux vous dire que c'est exactement ce que vous attendez d'un garçon du Sud essayant de faire un hommage à la variété de cornpone Southern Saturday spectacle. Je veux dire, de la musique, des marionnettes, des démonstrations étranges à la Letterman, il ne manquait plus que Minnie Pearl.
posté par dw à 18:40 le 19 octobre 2009

>Je suis de plus en plus enclin à penser que l'épidémie d'obésité est enracinée dans quelque chose de plus profond que des questions de volonté et de maîtrise de soi. Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas au niveau de l'endocrinologie ou de la neurologie, et c'est probablement une contagion ou un agent chimique (polluant ?) qui le déclenche.

Pas pour faire dérailler, mais je viens de lire un article qui traite de cela. Apparemment, il y a quelque chose à l'idée que l'exposition à certains produits chimiques pourrait éventuellement contribuer à l'obésité. C'est un peu long, mais une lecture intéressante.
posté par lexicakes à 19:14 le 19 octobre 2009

Je n'aime pas ou je n'ai pas confiance en ces connards qui essaient de transformer le chocolat en vin.

Je sais que je suis un païen inculte, mais je préfère tester le chocolat au vin n'importe quel jour de la semaine et 3 fois le dimanche.

(Je ne peux généralement pas faire beaucoup plus que 70% s'il ne s'agit que de chocolat. Les fruits ou d'autres saveurs améliorent cependant les pourcentages les plus élevés. Est-ce encore 15 secondes ?)
posté par kmz à 19:54 le 19 octobre 2009

kmz : Je sais que je suis un païen inculte, mais je préfère tester le chocolat au vin n'importe quel jour de la semaine et 3 fois le dimanche.

Alton Brown n'a-t-il pas dit une fois que le café et le vin rouge étaient les produits chimiques les plus complexes que les gens absorbaient ? Ou quelque chose comme ça. Ma mémoire est très floue à ce sujet.
posté par Kattullus à 20:19 le 19 octobre 2009

"C'est comme tout le truc des slow-foods. Je ne sais toujours pas de quoi il s'agit."

Je pense que cette déclaration a tout à voir avec la phrase qui la précède. En être témoin:

Le problème avec la slow food, je pense, ce n'est pas la nourriture elle-même, ce sont les valeurs qui la sous-tendent. Fondamentalement, il s'agit d'un ensemble d'idéaux auxquels les plus pauvres ont du mal à aspirer. Ainsi, le tout devient un exercice pour atteindre un statut social élevé. Je pense que le point qu'il essaie de faire est que prendre beaucoup de temps pour cuisiner ou préparer les choses ne les rend pas nécessairement meilleurs. Il s'agit principalement de rendre la préparation des aliments plus difficile.
posté par chrisgregory

Je ne pourrais pas être plus d'accord avec cela - à part le fait qu'en général, il ne s'agit pas de rendre la préparation plus difficile, mais l'acquisition - et la majorité des restaurants dans lesquels j'ai cuisiné se sont autoproclamés adeptes de la slow food.

J'ai eu la chance de rencontrer et de dîner avec Alton Brown lorsqu'il a jugé un concours gastronomique auquel j'ai participé. Un gars totalement cool. Très terre-à-terre et aimable, même humour sec en personne.

Et enfin:
"Non. Est-ce que tu sais pourquoi? Parce que ce n'est pas un titre, c'est un travail. C'est un poste dans une cuisine. Il vient d'un ancien mot allemand qui signifie « patron » ou « chef de magasin ». Auquel cas je suis le chef de mon opération, mais c'est une société de production. Ce n'est pas une cuisine, même si nous avons une cuisine. C'est ce qui se rapproche le plus du chef que je suis. Tous les bons chefs que je connais disent que ce sont des cuisiniers employés comme chef. Toutes les personnes qui disent : « Je suis un chef », ne le sont généralement pas. Les bons diront : « Je suis cuisinier. Une fois que les gens commencent à dire : « Je suis le chef Bob ! » – ouais, peu importe. Je suis le capitaine Kangourou. Bonne journée."

Enfer-à-la-oui. Ayant passé toute ma vie d'adulte (et la majeure partie de mon adolescence) dans des cuisines professionnelles, les gars les plus cool - et accessoirement les plus talentueux - pour lesquels j'ai travaillé ont insisté pour ne pas être appelés "chef" par leurs cuisiniers. J'ai constaté que la plupart d'entre nous, lorsque nous obtenons enfin le titre, devons arrêter de faire beaucoup de cuisine et plus de tâches administratives et de gestion. Je pense que c'est probablement que nous manquons d'être juste de bons cuisiniers qui amène certains d'entre nous à cette conclusion.
posté par kaiseki à 21h00 le 19 octobre 2009 [3 favoris]

à peu près seuls Good Eats et America's Test Kitchen enseignent réellement aux gens comment cuisiner

Oui, mais un seul de ces programmes est hébergé par quelqu'un que je ne veux pas étrangler avec son putain de nœud papillon.
posté par Alvy Ampersand à 22:12 le 19 octobre 2009 [5 favoris]

Non, ils pourraient bien se présenter, c'est juste qu'ils ont fait de la vraie cuisine.

Peut-être que je me souviens beaucoup de regarder la nourriture plutôt que la caméra, de longues pauses pendant que je coupe des légumes, etc.
Certainement pas mal, mais pas totalement poli non plus.
Cela fait un certain temps cependant, alors qui sait.

De plus, avez-vous remarqué à quelle vitesse ils parcourent les chefs maintenant ? C'est comme les VJ.

Pour être honnête, je n'ai pas vraiment regardé depuis un bon moment. J'ai remarqué cependant, alors que je rentrais chez moi le matin, que FoodTV ne commence à diffuser qu'à 9 heures du matin ici. On dirait qu'ils manquent une opportunité de spectacle de petit-déjeuner de premier ordre.
posté par madajb à 22:42 le 19 octobre 2009

J'aime l'émission d'Alton depuis longtemps, mais cette interview n'a fait qu'atténuer mon amour pour lui. Je ne sais pas, c'est toute cette ambiance populiste " la nourriture ordinaire pour les gens ordinaires et pas ces salauds élitistes" j'en ai en quelque sorte tiré une sorte d'anti-intellectualisme. Combiné à son slam slow-food, cela me laisse un mauvais goût dans la bouche, et ce n'est pas de la bonne bouffe.

Je vais probablement lui pardonner car les salauds élitistes pourraient vous atteindre et peut-être qu'il se définit en partie comme n'étant pas ces gars-là.
posté par Bovine Love à 01h23 le 20 octobre 2009

J'ai la chance de connaître un peu Alton, je le connais du monde de la moto et j'ai eu un discours dans l'épisode de bœuf séché de Good Eats.

Il est vraiment si intelligent. J'avais l'habitude de travailler au comptoir de pièces détachées d'un magasin de motos BMW à Atlanta, et il faisait ses courses le jour où le Compact Oxford English Dictionary que j'avais commandé sur overstock.com est arrivé. Nous nous sommes penchés sur la langue et les dictionnaires pendant longtemps. assez longtemps pour que tous mes collègues commencent à rouler des yeux.

Plus tard, sur le tournage de Good Eats, j'ai été incroyablement impressionné par son travail. Il écrit, produit et joue dans la série - c'est vraiment un one-man-show avec quelqu'un d'autre tenant la caméra.
posté par workerant à 7:22 AM le 20 octobre 2009

Le problème avec la slow food, je pense, ce n'est pas la nourriture elle-même, ce sont les valeurs qui la sous-tendent.

A votre avis, quelles sont ces valeurs ?

Fondamentalement, il s'agit d'un ensemble d'idéaux auxquels les plus pauvres ont du mal à aspirer. Ainsi, le tout devient un exercice pour atteindre un statut social élevé.

Depuis que je suis actif dans ce mouvement, j'ai été stupéfait de voir à quel point des gens un peu anti-progressistes sur ce point, mais qui sont eux-mêmes bien des ressources, se cachent derrière les pauvres comme justification lorsqu'ils font essentiellement du lifestyle- critiques fondées ou politiques sur les objectifs du mouvement vers une alimentation plus saine, plus propre et accessible à tous, une sécurité alimentaire améliorée et une production alimentaire à plus petite échelle - c'est l'objet de Slow Food. Il y a certainement des problèmes de déserts alimentaires et dans les zones urbaines et suburbaines, il peut être difficile d'aspirer à certains de ces idéaux. Mais la structure sous-jacente de ce problème est due à des problèmes d'urbanisme et de zonage, de politique agricole et de démultiplication des chaînes d'approvisionnement dépendantes de la rareté des ressources. Ce ne sont pas vraiment des problèmes de « statut social élevé », ce sont des problèmes structurels concernant l'organisation de l'approvisionnement alimentaire d'une société. Rien dans notre système actuel n'est juste pour les pauvres. Les personnes actives dans Slow Food plaident pour des changements systémiques qui amélioreront ces conditions pour tout le monde, y compris les pauvres. Ils cherchent à le faire politiquement, mais aussi par le biais d'un changement de valeurs - si nous continuons à valoriser la vitesse, poussons l'efficacité au point de compromettre l'élevage sans cruauté et la contamination des aliments, attendons la commodité et nous séparons des processus de préparation des aliments que tous les humains de toutes les classes ont été capables de s'engager pendant des millénaires, nous continuerons à créer le système que nous avons.

Je pense que le point qu'il essaie de faire est que prendre beaucoup de temps pour cuisiner ou préparer les choses ne les rend pas nécessairement meilleurs. Il s'agit principalement de rendre la préparation des aliments plus difficile.

Alton Brown est certainement en train de rendre la préparation des aliments plus difficile. Mais ce n'est pas le but de Slow Food. Il y a certainement des restaurants haut de gamme qui ont une philosophie Slow Food active, mais ce sont toujours des restaurants haut de gamme et ils vont composer des plats de cette façon. Mais les idées elles-mêmes sont très simples et s'étendent tout aussi naturellement à une simple assiette de haricots. Pour .59, ou moins de 20 cents par personne pour une portion.
posté par Miko à 7:26 AM le 20 octobre 2009

ensemble d'idéaux auxquels il est très difficile pour les plus pauvres d'aspirer

Je pense que c'est là que surgit la confusion. Je ferais une distinction. Slow Food (la philosophie) a un ensemble d'idéaux pour les systèmes alimentaires que nous créons en tant que sociétés. Les personnes qui croient en cet ensemble d'idéaux pour les systèmes ont également tendance à s'engager dans de petites pratiques locales qui soutiennent les systèmes alimentaires alternatifs et améliorent la qualité de leur propre nourriture. Mais cette deuxième partie est un résultat, pas une directive, de la philosophie. Slow Food ne préconise pas que tout le monde adopte ces pratiques, et ne souligne pas non plus qu'il vise un statut amélioré. Ce mouvement a été initié par une bande de socialistes, pour l'amour du ciel - ils entendaient dès le départ critiquer les valeurs « statutaires » attribuées à l'alimentation, en valorisant davantage les produits des économies paysannes liés à l'histoire régionale et à l'agriculture locale qu'aux produits importés. des délices, des aliments produits pour un profit maximum par des entreprises mondialisées et un foodie-ism qui cherche constamment l'exotisme et le nouveau. Mais leur affirmation la plus fondamentale est que les êtres humains ne devraient pas avoir besoin statut social afin d'avoir une nourriture décente - une nourriture de bonne qualité devrait être accessible à tous, à tous les niveaux de revenu. c'est une idée qui attaque le système alimentaire stratifié actuel, plutôt que de le soutenir.

Mais je pense que la confusion vient de ceux qui regardent les comportements de consommation des personnes soucieuses de la bonne nourriture. Leurs choix de consommation découlent de leur intérêt à reconstruire un système alimentaire plus sain, et non l'inverse. Le mouvement est catégoriquement ne pas un système prescrit de choix de consommation, conçu pour être inaccessible aux pauvres. Les choix des consommateurs sont le résultat d'une prise de conscience accrue de la mauvaise qualité de la plupart des aliments disponibles pour la plupart des gens, combinée à un intérêt personnel à pratiquer ce que vous prêchez.
posté par Miko à 7:43 AM le 20 octobre 2009

Je suis prêt à accepter la contradiction ou le sortilège occasionnel d'Alton, car il a eu un impact si profond sur ma vie quotidienne. Grâce presque entièrement aux techniques (et à la confiance et au sens de l'aventure) que j'ai développées en regardant Good Eats, ma femme répertorie "tu es une cuisinière géniale" dans la petite liste de traits que je possède qui l'excitent.

Il est comme un ailier culinaire. Un ailier de poulet ?
posté par jake à 8h42 le 20 octobre 2009 [1 favori]

J'aime regarder l'émission d'AB et la plupart des recettes que j'ai essayées ont très bien fonctionné. Je trouve également le spectacle divertissant en soi, et le "Mr. Aspect scientifique et surtout pédagogique.

L'émission du 10e anniversaire d'Alton, cependant, était nulle (à mon avis).
posté par Man with Lantern à 9:54 AM le 20 octobre 2009

Alton vous expliquera pourquoi votre mère a tort et pourquoi sa mère avait tort, de manière à ce qu'elle accepte votre réponse lorsque vous lui expliquerez le raisonnement d'Alton.

Euh. Ma mère fait des tartes impressionnantes depuis des décennies maintenant. J'ai regardé l'émission d'Alton sur les tartes et ses explications détaillées sur les piebirds, et je ne suis pas convaincu que les piebirds soient nécessaires pour faire des tartes antidéflagrantes, et je sais que ma mère ne le serait pas non plus.

Il fait un spectacle divertissant, mais j'ai beaucoup de scepticisme quant à ses techniques/suggestions. Par exemple, l'émission sur le thon où il a déclaré que la lignée du thon était bonne à rien et a demandé aux téléspectateurs de le jeter (en fait, lorsqu'il est sauté avec de la sauce soja et un peu d'huile de sésame, il a une fantastique saveur de viande.)
posté par creepygirl à 15h12 le 20 octobre 2009

Aussi, il doit arrêter de dire "hi les enfants"

Et travailler sur les ums et ahs. Je veux dire, vraiment, le gars parle en public depuis des décennies. Aucune excuse à ce stade.
posté par IndigoJones à 5:55 AM le 21 octobre 2009

J'ai beaucoup de scepticisme quant à ses techniques/suggestions

Moi aussi. Il ne fait aucun doute que j'ai appris certaines choses de l'émission et que j'ai été diverti, mais si vous considérez que le format de l'émission dépend absolument du fait qu'il a une nouvelle tactique McGyveresque, scientifique ou époustouflante à partager, il est inévitable que cela devienne inutile gadget parfois. La prémisse est « un type loufoque adopte une approche obsessionnelle de science-geek en matière de nourriture », donc il doit livrer, même s'il n'y a vraiment pas grand-chose à dire. Les oiseaux à tarte, par exemple - non, ils ne sont pas nécessaires. Il existe de nombreuses façons de ventiler une tarte. Je pense que cela revient au point d'Ambrosia Voyeur sur le spectacle - il est conçu au moins partiellement pour plaire aux hommes, et que "je vais vous dire quelque chose que vous ne savez pas et vous rendre encore plus intelligent dans la cuisine" approche est une façon de Ce faisant.
posté par Miko à 9h08 le 21 octobre 2009

Appeler la classe du mouvement slow food, c'est comme appeler élitiste au volant de n'importe quelle voiture qui coûte plus de 8 000 $. Le mouvement slow food soutient que les gens devraient utiliser leur argent et leur temps pour aspirer à des repas plus sains, plus savoureux et plus durables.

Dites ce que vous voulez sur les inégalités économiques qui causent de nombreuses causes et activités pour tenir les pauvres à l'écart, mais c'est ainsi que la vie est. Tout le monde ne peut pas se permettre un hybride, mais cela ne signifie pas que les hybrides sont intrinsèquement classistes.
posté par mccarty.tim à 12:23 PM le 21 octobre 2009

Je n'ai jamais l'intention de banaliser les problèmes d'accès à une bonne nourriture, d'avoir l'argent, le temps et l'équipement ménager pour cuisiner de la bonne nourriture, etc. Ce sont des problèmes très réels qui affectent les pauvres. Cependant, je pense que ce sont principalement les gens qui sont le plus conscients que notre système alimentaire actuel est moche qui font réellement le travail pour changer le système alimentaire de manière à apporter une meilleure nourriture à plus de gens. Je suis donc toujours confus quand quelqu'un qualifie le mouvement alimentaire d'« élitiste », car ni ses origines ni ses objectifs ne sont élitistes. Et nous avons besoin de personnes aisées et traditionnelles pour changer leurs valeurs et leurs décisions d'achat dans le cadre de tout effort visant à réduire les prix et à offrir de meilleurs choix à la portée de la classe ouvrière. Nous avons déjà vu cela se produire, par exemple avec les voitures hybrides et les aliments biologiques au cours des 20 dernières années. Il y a peut-être une avant-garde riche, mais il y a aussi beaucoup de gens aux moyens très modestes, moi y compris, qui non seulement se soucient des problèmes qui affectent les pauvres, mais s'efforcent de faire avancer un changement systémique qui, nous l'espérons, profitera à tous.

Cela me dérange vraiment que d'une manière ou d'une autre, l'idée que les pauvres ne devraient pas avoir à manger de la merde d'aliments transformés insipides et des hamburgers contenant de la merde de vache lavée à l'ammoniac puisse sembler «élitiste».
posté par Miko à 14:01 le 21 octobre 2009

Et travailler sur les ums et ahs. Je veux dire, vraiment, le gars parle en public depuis des décennies. Aucune excuse à ce stade.

En fait, c'est peut-être parce qu'il doit mémoriser toutes ses lignes chaque semaine plutôt que de les lire sur des cartes de repère comme l'ont fait d'autres animateurs. (Je pense que j'ai lu quelque part qu'il souffre d'une forme de dyslexie, il ne peut donc pas lire les cartes aide-mémoire.) Cela peut donc ÊTRE une excuse après tout.
posté par EmpressCallipygos à 14:21 le 21 octobre 2009

S'il mémorise ses répliques, ça devrait être une raison de plus pour ne pas euh et ah, sûrement ? Les acteurs de théâtre ne um et ah.

Les acteurs de théâtre ont également plus de trois jours pour mémoriser leurs répliques. Et, parlant d'expérience, ils font en effet "um" et "ah" beaucoup alors qu'ils sont encore instables avec leur mémorisation (ainsi que dire "grarrrrrgh" et "fuck me" et "god DAMN it" et "oh, fuck -- EC, qu'est-ce que c'est que ma ligne encore ? ").
posté par EmpressCallipygos à 8h27 le 28 octobre 2009

Je m'incline devant votre plus grande expérience et vous remercie pour vos éclaircissements et votre perspicacité. J'aime toujours voir comment les choses fonctionnent de l'intérieur.

Là encore, il ne fait pas ce genre de choses en direct. Donnez ou prenez une ou deux prises, il devrait être capable de le faire avec l'illusion de la fluidité. Enfer, même moi je ne fais pas le euh dans un discours préparé, et croyez-moi, je ne suis pas un orateur public
posté par IndigoJones à 16:16 le 29 octobre 2009

« Older Obamaryjane | Dans cette lumière et ce soir Newer & raquo


Voir la vidéo: Melchisedech Sabré Plus Grand Champagne du Monde 30 Litres. Le briseur de sabre. Put Chop (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Kagacage

    l'auteur. )) J'ai ajouté votre blog aux signets et je suis devenu un lecteur régulier :)

  2. Jumi

    Compose normalement

  3. Florentino

    Ce n'est pas clair pour moi.

  4. Ezeji

    Seul Dieu sait!



Écrire un message